www.pfsylvestre.ca
Photo : Luis Verissimo

MENU DES TITRES RECENSÉS
DEPUIS OCTOBRE 2020

1000 pages pour ne plus vous ennuyer aux WC, tome 2, compilation d'Annie Pastor :
21 février 2021
À l’Hôtel des Pays d’en haut, roman de Maryse Rouy : 21 décembre 2020
Adam, roman Samuel Champagne : 6 janvier 2021
Anaïs, roman de Mélanie Calvé : 
16 octobre 2020
À table en Nouvelle-France, essai d'Yvon Desloges : 12 décembre 2020
Bêtement amusants, contes de Catherine Lavallée : 11 février 2021
Bienvenue à Gomorrhe, roman de Tom Chatfield : 4 mars 2021
Cruelles, nouvelles d'un collectif sous la direction de Fanie Demeule et Krystel Bertrand : 10 décembre 2020
Dans le ventre du Congo, roman
de Blaise Ndala : 14 février 2021
Dans les pas d’une poupée suspendue, roman de Frédérick Durant : 22 février 2021
Enlèvement, roman de Daniel Lessard : 23 octobre 2020
Fake news, le vrai, le faux et
la science
, essai de 
Jean-François Cliche : 28 novembre 2020
Gouroueville, roman de Dominique Millette : 7 novembre 2020
Grosse frayeur pour les apprentis détectives, roman de Claudette Boucher : 22 octobre 2020
Histoire populaire de l’amour au Québec, tome II, 1760-1860, essai de Jean-Sébastien Marsan :
2 décembre 2020
Incendie nocturne, roman de Michael Connelly : 3 décembre 2020
James, roman de Samuel Champagne : 14 décembre 2020
La Pension Caron, tome 1, Mademoiselle Précile, roman de  Jean-Pierre Charland :
23 décembre 2020
La Pension Caron, tome 2,
Des femmes déchues, roman de 
Jean-Pierre Charland :
22 décembre 2020
La Vie avant tout, tome 2, En pleine action, roman de Michel Langlois : 21 novembre 2020
Le Canadien, bande dessinée de Body Ngoy : 8 décembre 2020
Le Chaînon, 25 Étoiles du Nord :
5 janvier 2021
Le guide du zizi sexuel, de  Zep et Hélène Bruller : 29 novembre 2020
Le jour où je suis mort,
et les suivants
, roman de 
Sandrine Beau : 14 janvier 2021
Le malaimant, roman de Michèle Vinet : 10 février 2021
Le musée des femmes assassinées, roman de Maria Hummel :
15 février 2021
Le prix de la vengeance, nouvelles de Don Wislow : 9 décembre 2020 
L’équivoque, roman d'Alain Cavenne : 17 octobre 2020
Les carnets de l’underground,
récit de 
Gabriel Cholette :
13 janvier 2021
Les derniers romantiques, roman de Tara Conklin : 2 mars 2021
Lignes de vie, nouvelles de Michel Dufour : 14 novembre 2020
L’horoscope, album de François Blais et Valérie Boivin : 3 février 2021
L’ombre de Rosa, roman de Fernande Chouinard : 20 février 2021
Meurtre à Kingfisher Hill, roman de Sophie Hannah : 22 novembre 2020
Niagara… la voie qui y mène,
essai de 
Nicole V. Champeau :
12 septembre 2020
Petits géants, récit de Pier
Courville : 23 novembre 2020
Phénomènes naturels, roman de Vincent Fortier : 8 novembre 2020
Quand un fils nous est donné, roman de Donna Leon :
6 novembre 2020
Raoul, tu me caches quelque chose, roman de Claire Ménard-Roussy : 4 janvier 2021
Sept nuits dans la vie de Chérie, roman de Danièle Vallée :
16 novembre 2020
Simples déductions, un roman court et onze nouvelles de Lee Child : 13 décembre 2020
Skidamarink, roman de Guillaume Musso : 15 octobre 2020
Sortie 182 pour Trois-Rivières, récits de Michel Lord : 24 octobre 2020
SurNaturelles, les merveilles
de notre planète
, album de 
Yann Lachance et Hugues Piolet :
4 décembre 2020
Tango, nouvelles de Daniel Castillo Durante : 30 novembre 2020
Téléroman, roman de Christine Lamer  12 février 2021
Tiriganiak, docteure au Nunavut, roman de Gilles Dubois : 12 janvier 2021
Tous les diables sont ici, roman de Louise Penny : 15 novembre 2020
Tout va bien, roman de Nina LaCour : 3 mars 2021
Trouve-moi, roman d'André Aciman : 4 février 2021
Voyage au bout de l’exil, roman
de Simonne Dubé : 5 février 2021
Zahra, roman de Soufiane Chakkouche : 16 février 2021

Bienvenue sur le site jaipourmonlire.ca !

Vous y trouverez surtout des recensions de livres franco-canadiens, québécois
et français, parfois des traductions d'ouvrages américains, britanniques., suédois ou islandais. À moins d'indication contraire, les articles sont rédigés par
le critique littéraire Paul-François Sylvestre (photo ci-contre).
La cinquantaine de titres recensés depuis octobre 2020 figurent dans la colonne de gauche; ils sont présentés en ordre alphabétique, avec la date de publication. Sur la page J'AI LU POUR VOUS, les recensions apparaissent dela plus récente jusqu'à la plus ancienne mise en ligne. La troisième page présente quelques COUPS DE COEUR au fil des mois. Bonne lecture !

COUP DE COEUR DE FÉVRIER2021

Frédérick Durand, Dans les pas d’une poupée suspendue,
roman, Éditions Tête première, coll. Tête ailleurs.

Quand l’attrait de l’interdit s’ajoute à la révélation d’écrits transgressifs,
il n’y a qu’un pas pour plonger dans un univers psycho-érotico-satanique.
Voilà ce à quoi nous convie Frédérick Durand.
Voir recension du 22 février 2021.

Pandémie oblige,
les salons du livre se réinventent

À Ottawa, Toronto, Sudbury et Hearst, la formule
des salons du livre n’a pas beaucoup évolué au fil des ans.
Il aura fallu une pandémie pour chasser le présentiel
au profit du virtuel.

Au début de 2020, rien ne laissait croire que les salons prévus au cours de l’année allaient devoir tirer leur épingle du jeu inconnu de la Covid 19. Les difficultés rencontrées à cause de
la pandémie ont ouvert des pistes sur la façon d’imaginer un salon du livre en ère technologique.
DE NOTRE SALON À VOTRE SALON
C’est le Salon du livre du Grand Sudbury (SLGS - https://www.lesalondulivre.ca/) qui a été
le premier à se réinventer en Ontario. Tenu du 7 au 10 mai 2020, il a rapidement maîtrisé
les plateformes Zoom et Facebook pour offrir des rencontres d’auteurs et autrices, des jeux littéraires, des ateliers et des causeries.
Le SLGS est allé plus loin que quatre jours de programmation. Il a conçu tout un calendrier d’activités échelonnées de septembre 2020 à juin 2021. Cela inclut, entre autres, un club de lecture grand public, deux clubs de lecture jeunesse – Livromagie (6-8 ans) et Livromanie
(9-11 ans) –, un projet d’écriture pour les autrices et auteurs en herbe qui sont issus de la communauté immigrante à Sudbury, et un marathon de lecture d’une durée de cinq semaines (1er mars – 20 avril 2021).
La directrice générale du SLGS, Geneviève LeBlanc, vise à offrir « des livres excellents et des invités fascinants pouvant fournir le prétexte de rencontres stimulantes tout au long de l’année ». Le prochain SLGS marquera son dixième anniversaire ; « rien de mieux qu’une saison hybride
de notre salon à votre salon pour préparer le terrain », de noter Geneviève LeBlanc.
PRÉSAGE D'UN NOUVEAU MODÈLE
Cette année, le Salon du livre de Toronto (SLT - https://www.salondulivredetoronto.com/)
a décidé qu’il aurait désormais lieu au début février plutôt qu’au début décembre. Pandémie oblige, l’événement du 4 au 6 février 2021 se tiendra en ligne.
Zoom viendra à la rescousse des activités grand public et des rencontres dans les écoles; on y ajoutera une série d’ateliers sur le racisme, grâce à une subvention de 25 000 $ du ministère
des Affaires francophones de l’Ontario.
«La formule virtuelle offre certainement des possibilités, mais crée également de sérieux obstacles», avoue Paul Savoie, directeur général du SLT. Il y a des difficultés de logistique mais, en revanche, « cela nous force à imaginer autrement un événement qui utilisait pas mal
la même formule depuis très longtemps. » Paul Savoie croit que les nouvelles stratégies pourraient être le présage d’un nouveau modèle de Salon…
OUTAOUAIS ET HEARST
Le Salon du livre de l’Outaouais (SLO - https://slo.qc.ca/) dessert aussi Ottawa et l’Est ontarien. La 42e édition se tiendra du 25 au 28 février 2021 et les organisateurs proposent un événement virtuel et gratuit. Selon Michèle Vinet, autrice invitée de l’Ontario français, « le SLO s’annonce comme un événement dynamique, mémorable et rassembleur malgré la distanciation
physique ».
Elle note qu’il y a aura plusieurs séances de signatures respectant les règles sanitaires. « J’aurai
le plaisir de vous présenter Le Malaimant, mon nouveau roman à paraître aux Éditions
L’Interligne. »
Enfin, le Salon du livre de Hearst (https://www.salondulivredehearst.com/), qui alterne avec celui de Sudbury, a décidé de faire relâche en 2021. « La raison principale est que notre Salon est presque entièrement planifié, organisé et réalisé par des bénévoles qui désirent profiter de
la crise sanitaire pour prendre un recul et réfléchir à l’avenir de l’organisme et à une forme
de restructuration », note la coordonnatrice Lina Payeur. Des activités ponctuelles auront cependant lieu à partir de mai 2021.